Conakry: la journée mondiale de l’Afrique célébrée par l’association des jeunes de Afia Bowi pour le développement

il y a 11 mois 192
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

C’est à travers un panel intitulé: » rencontre citoyenne », que l’association des jeunes de Afia Bowi pour le développement en abrégée (AJABD) a célébré ce jeudi 25 mai la journée mondiale de l’Afrique sous le thème: «rôle de la jeunesse dans le développement socio-économique en période transitoire». Cette rencontre d’échange entre la jeunesse s’est tenue à la maison des jeunes de Nongo sise dans la commune de Ratoma. L’objectif est de donner une ligne de conduite à la jeunesse dans le développement socio-économique de leurs communautés respectives en cette période transitoire.

«Ce panel, est un espace d’échanges qui réunira des jeunes pour leurs conscientiser sur ce qu’ils doivent apporter dans le développement de leur communauté, comment se comporter durant une transition», a Indiqué Hassatou Lamarana Bah, présidente de l’association.

Pour donner un bon exemple, les membres de l’AJABD se fixe comme ambition la construction d’un forage améliorer à Afia Bowi et l’aménagement d’un espace de loisirs pour la jeunesse de Afia Bowi.

«Pour les perspectives, nous Association des jeunes Afia Bowi pour le Développement AJABD, envisageons prochainement: La construction d’un forage amélioré à Afia Bowi; Aménagement d’un espace de loisirs pour la jeunesse de Afia Bowi, Participer à l’émancipation du groupement de femmes de la localité dans ses activités champêtres; Mener des campagnes de sensibilisation dans les autres contrées sur l’éducation de la couche juvénile», a-t-elle annoncé.

En sa qualité de panéliste à cette rencontre Ibrahima Sory Lincoln Soumah a dans son message conseillers les jeunes de ne pas servir d’instrument propagande: «la jeunesse en dehors de la période de transition reste une sorte de sentinelle pour le développement et la démocratie. La jeunesse dans toute location, dans tout pays reste la force vive(…). Je crois que les jeunes ont un rôle très important dans l’évolution socio-économique de leur pays, de leur localité. Et en tant que force motrice, les jeunes doivent être non seulement jaloux du respect des principes démocratiques dans leur pays. Les jeunes doivent être attachés à la loi, les jeunes doivent être jaloux pourquoi pas le développement de leur pays. Alors pour se faire, je conseillerais à tous les jeunes, de ne pas servir d’instrument de propagande pour qui que ce soit. Les jeunes constituant une force motrice doivent être dans l’entrepreneuriat, apprendre et ils doivent s’organiser de la base au sommet, ça peut être dans les quartiers, dans les villages, les associations, dans tous que les jeunes font s’il y a une bonne structure, ils peuvent se faire entendre», a-t-il lancé avant d’ajouter:

«Dans un État, quelque soit le changement qui doit être apporté, il faut les jeunes devant pour que ça puisse aller. Donc cela signifie que les jeunes constituent la force motrice de toute société. Si ils sont d’accord que la société évolue, elle va évoluer. Mais s’ils baissent les bras, cette société risque de se retrouver pratiquement au banc, ce que nous ne souhaitons pas. À l’occasion de cette journée de l’Afrique, je crois que les jeunes sont encore interpellés sur le rôle qu’ils doivent jouer pour le bon redressement de nos différents pays, en ne se laissant pas faire. Je ne parle pas de la violence mais il faut être exigeant vis à vis même de nos dirigeants, il faut s’organiser et il faut éviter tout sorte de discrimination pour conjuguer le même effort afin d’aller vers le résultat escompté qui peut être que le progrès de nos nations ou de nos différents pays», a précisé Ibrahima Sory Lincoln Soumah.

L’AJABD est une association locale de développement qui intervient dans le développement local, agro-sylvo-pastoraux, environnement, la promotion féminine, la formation, la sensibilisation et l’éducation.

Mansaré Naby Moussa 628-030-370

Lire l'article en entier