Conakry/Justice: Un chantier dont le dossier est en cassation démoli par le PDG de SONOCCO appuyé par la police

il y a 1 mois 190
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Pendant que la famille Bangoura attend l’arrêt de la Cour Suprême dans l’affaire domaniale qui l’oppose à l’homme d’affaire Mamadou Saliou Kegneko, PDG du groupe SONOCCO, plusieurs agents de police, à bord de deux pick-up sur lesquels est marqué  Commissariat Central de Nongo, ont conduit une opération de démolition à l’aide d’un Bulldozer sécurisé d’un étage en construction à Nongo Taady, non loin de la station Shell. Ces agents qui se sont opposés à l’accès des journalistes au site, ont fait comprendre qu’ils accompagnaient un huissier qui était plutôt allergique à la présence des hommes de média sur les lieux.
C’est dans cette ambiance électrique que la sœur du propriétaire du domaine est arrivée en s’adressant à nous en ces termes:

«A ma grande surprise ma tente qui vit sur les lieux m’a appelée en catastrophe pour me dire que les policiers étaient là avec des picks up et un huissier envoyé par Mamadou Saliou Diallo, PDG de SONOCCO contre lequel on est jusqu’à présent en litige à la cour de cassation( cour suprême). La Cour de cassation n’a pas encore statué sur le fond. Je ne comprends pas pourquoi aujourd’hui, alors que la justice n’a pas tranché de manière définitive, ils sont en train de démolir la cour de mon frère. Mise à part de cela, la démolition a débordé  sur une autre parcelle qui n’est pas concernée par le litige en question.
Je suis offusquée de voir que les procédures qui sont toujours de cours, que des personnes riches et puissantes dans ce pays peuvent faire ce qu’ils veulent, quand ils le veulent et avec qui ils le veulent», a décrié Kankou Bangoura.

Sur les lieux, cette dame exige qu’un document ordonnant la démolition lui soit notifiée, il n y a pas de répondant.
« Je demande qu’on me présente un document en bonne et due forme statuant sur la démolition. Et personne n’est capable de me fournir un document là où je vous parle», déplore-t-elle.
« Il faut que la justice qu’on dit la boussole fasse quelque chose parce que là il y en a marre. Je suis au bord de la crise de voir qu’un bien est démoli alors que la justice n’a pas encore tranché sur le bien en question», c’est la question que Kankou Bangoura se pose.
Face aux journalistes, Kankou Bangoura questionne: Est-ce que Mamadou Saliou Diallo, PDG SONOCCO a le droit de faire ce qu’il veut dans ce pays?

Lire l'article en entier