Conakry : des journalistes outillés en vue de la campagne de distribution des moustiquaires imprégnées

il y a 1 mois 168
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

En prélude à la campagne de dénombrement des ménages de Conakry pour la distribution gratuite des Moustiquaires imprégnés à longue durée d’action (MILDA), vingt journalistes ont pris part à une formation à Conakry hier, vendredi 24 juin 2022. Une initiative du Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP) qui vise à outiller les participants sur les messages à diffuser aux populations pour ladite campagne, a appris sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Ce sont vingt (20) hommes de médias issus de radios, de télévisions et de la presse en ligne qui ont pris part à cet atelier de formation intitulé « Orientation des journalistes sur la campagne nationale de distribution gratuite des MILDA (mousquetaire imprégnée à longue durée d’action) 2022 ». La formation a eu lieu au Centre hospitalier universitaire de Donka.

Dr Mariama Gobiko Diallo, responsable com StoPalu+

Dans son discours, Dr Mariama Gobiko Diallo, responsable de la communication du projet Stop Palu+, est revenue en détails sur le bien-fondé de cette activité. « L’objet de cette rencontre est d’outiller les journalistes. Vous savez qu’actuellement, le projet Stop Palu+ en collaboration avec le ministère de la santé, à travers le PNLP, est en train d’organiser la campagne de distribution des moustiquaires. Nous avons eu à le faire dans les régions de Labé et de Boké. Le dénombrement a été fait, tout comme la distribution. Nous sommes maintenant dans la ville de Conakry. Donc, on a rassemblé aujourd’hui les hommes de médias, les journalistes, pour aider à relayer les bonnes informations, les outiller sur les messages à diffuser, leur expliquer aussi le processus de la campagne parce que vous n’êtes pas sans savoir que pour une campagne de cette envergure de distribution de masse, c’est des étapes qui se font. Il y a d’abord un dénombrement des ménages, prévu du 26 juin au 07 juillet inclusivement, ce qui fait 12 jours. Après ce dénombrement des ménages, nous procéderons à la distribution des moustiquaires toujours dans les 6 communes de Conakry et aux visites post-distribution pour sensibiliser les ménages à l’utilisation de ces moustiquaires distribuées », a-t-elle expliqué.

Par ailleurs, la responsable de la communication a dit s’attendre, à l’issue de l’atelier, à ce que les journalistes fassent une large sensibilisation afin qu’au moins 90% des populations dorment sous les moustiquaires.

« Nos attentes ici, c’est que les informations soient relayées, que la population de Conakry soit sensibilisée pour cette activité, qu’elle adhère vraiment. Nous voulons que tous les ménages de Conakry soient dénombrés et que tous les ménages de Conakry dénombrés bénéficient des moustiquaires et qu’au moins 90% de ces ménages dorment sous moustiquaires. Sinon, on aurait vraiment aimé que 100% des ménages dorment mais à défaut de cela, 90%, comme le demande l’objectif du plan stratégique national. Donc, nous voulons que vous les journalistes aidiez à la mobilisation, à la sensibilisation pour l’adhésion massive de nos populations à cette activité. Parce que vous n’êtes pas sans savoir que l’utilisation de la moustiquaire est l’un des moyens de prévention les plus efficaces pour lutter contre le paludisme, qui reste la première cause de consultation, d’hospitalisation et même de décès dans nos formations sanitaires », a-t-elle fait savoir.

Selon nos informations, le taux de prévalence du palu actuellement en Guinée est de 17%. Mais des efforts sont en train d’être faits pour amener le pays vers une pré élimination du paludisme dans le pays. Les bénéficiaires de la formation en sont conscients. C’est le cas d’Aboubacar Bangoura, journaliste au groupe Évasion Guinée. « Ce que moi j’ai pu retenir de la formation, c’est que nous journalistes avons notre rôle à jouer, notamment véhiculer de bonnes informations et sensibiliser les populations à travers nos émissions. Le paludisme existe bel et bien, mais les mousquetaires MILDA peuvent nous protéger et protéger nos familles à ne pas contracter la maladie ».

Saranké Cissé, journaliste à Sabari FM

Même son de cloche chez Saranké Cissé, journaliste à Sabari FM, qui se dit déterminée à faire adhérer les populations à la campagne qui pointe à l’horizon. « Nous sommes outillés pour diffuser les bonnes informations parce que bientôt la campagne de dénombrement doit commencer. Dr Mariama Gobiko Diallo nous a fait appel pour diffuser ces informations pour que la population que nous représentons ici puisse adhérer à cette campagne de dénombrement des ménages », a-t-elle dit.

À rappeler que la campagne de distribution est financée par l’USAID, le gouvernement guinéen et l’AMF (Against Malaria Foundation).

Mamadou Yahya Pétel Diallo pour Guineematin.com

L’article Conakry : des journalistes outillés en vue de la campagne de distribution des moustiquaires imprégnées est apparu en premier sur Guineematin.com.

Lire l'article en entier