Conakry : Charles Wright reçoit les membres de la chambre des notaires et de l’association des greffiers

il y a 1 semaine 132
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Le ministre de la justice et des droits de l’homme, a reçu, successivement, en audience la chambre nationale des huissiers et l’association des greffiers des Guinée, ce vendredi 05 juillet 2022, à la chancellerie.

Au cours des échanges, le garde de Sceaux Alphonse Charles Wright a tout de suite instruit les représentants de la chambre des notaires de procéder au nettoyage complet des textes de loi qui régissent le fonctionnement de la structure afin que la corporation soit accessible à tous les professionnels du droit.

D’après le chef de cabinet du département, cette corporation a monopolisé les règles de recrutement des notaires au point que finalement les professionnels du droit n’ont plus accès à cette corporation.

« Ils sont régis par un texte qui date de 1993, sauf erreur. Ce qui constitue un handicap pour accéder à cette corporation »,a déclaré Me Billy 1 Keïta.

En ce qui concerne les greffiers, Charles Wright a rappelé qu’ils jouent un rôle capital, dans la mesure où ils sont signataires des décisions de justice, tout en précisant que la décision de justice se trouve dans le secret du greffier.

« Le greffier est un gardien du secret. Puisqu’il a d’abord la délibération avant que le juge ne monte à l’audience pour rendre publique. Il faut alors qu’ils sachent raison gardée. Donc il faut un bureau aussi responsable, en posant des actes responsables. Il faut que la corporation soit moralisée »,a indiqué le ministre de la justice.

Aux dires du garde de Sceaux, la profession mérite d’être moralisée pour qu’à l’issue du prochain congrès du bureau qu’il réalise qu’il y a eu un changement positif quant aux agissements des professionnels greffiers.

Le Président de l’Association des Greffiers de Guinée, Me Mamadou Foré Oularé, par ailleurs greffiers en Chef de la Justice de Paix de Mandiana a réitéré au garde de Sceaux l’ambition de son association, de l’accompagner.

« On sait bien que le ministre se bat et ce n’est pas sa première fois, il se bat pour cette profession avant même qu’il ne soit ministre », dit-il.

De son Président des notaires Oumar Kandet Camara a rappelé que 70% des litiges pendant dans nos cours et tribunaux portent sur le foncier. Et cela s’explique par la délivrance des attestations de cession et de donation par les chefs de quartier.

«Cette situation touche tout le monde. On est venu attirer l’attention du garde des sceaux par rapport à ça. Mais aussi en ce qui concerne les testaments qui sont reçus chez les notaires, nous voulons qu’il y ait un fichier centralisé, qui permettra à n’importe qui d’avoir accès à ces fichiers afin de savoir comment est-ce que tout ça est fait », a-t-il conclu.

Alhassane Fofana

Lire l'article en entier