Conakry : Charles Wright échange avec les officiers de la gendarmerie et de la police routière

il y a 1 mois 134
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Ce vendredi 24 juin 2022 dans la salle d’audience de la cour d’appel de Conakry, le procureur général de la République, Charles Wright a reçu les commandants des unités de la gendarmerie routière et des commissariats spéciaux de la police.

Il était question d’échanger avec ces derniers sur la sécurité routière, afin de comprendre davantage le phénomène des accidents de la circulation et surtout les outils juridiques que ceux-ci utilisent dans l’accomplissement de leur métier.

Pendant les échanges qui ont duré pendant plusieurs heures, ces officiers ont affirmé sans ambages,« qu’ils n’avaient pas des outils juridiques et réglementaires », leur permettant de bien remplir leur mission.

Charles Wright a souligné cependant, le fait « que toutes les infractions commises sur la route ne sont pas déférées devant les parquets d’instance »,avant de rappeler que la majeure partie des accidents sont dus« à la violation de la réglementation en matière du respect du code de la route et des textes réglementaires ».

« Nous avons décidé pour l’instant, en attendant que nous nous retrouvions dans les prochains jours, c’est à dire à partir du 15 juillet, qu’il y aura une formation au niveau de ces services de police judiciaire qui s’occupent des questions routières pour les permettre de maîtriser d’abord les instruments juridiques en la matière », a indiqué le procureur général.

Satisfait de ces échanges, le Colonel Godrin Eloi Mano, Commandant de la gendarmerie routière a salué l’initiative qui a abouti à l’organisation de cette rencontre car, selon lui,« la question de sécurité routière implique tous les acteurs ».

« Le procureur veut mettre quelque chose de nouveau en place, en tout cas, que les agents n’avaient pas connaissance avant. C’est vraiment une fierté d’assister à une telle rencontre. Nous voulons dire aux uns et aux autres, que ça soit de la police ou de la gendarmerie, mais surtout les acteurs de la circulation qui sont les chauffeurs et syndicats, tous ceux qui sont impliqués, franchement l’élan pris par M. le Procureur par rapport à cette situation. Comment remédier à ces différents accidents, c’est une bonne initiative et tout le monde doit s’y mettre pour trouver une solution qu’il faut”, a lancé cet officier de la gendarmerie »,a-t-il soutenu.

Avant de sortir de là, chaque officier et responsable d’unité s’est engagé à mettre en pratique les notions acquises sur le terrain et de les transmettre aux autres agents.

MohamedNana Bangoura

Lire l'article en entier