Colombie : la fin de la "grève armée" du Clan del Golfo ne signifie pas l'arrêt de la violence

il y a 1 mois 62
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Début mai, une grande partie du nord de la Colombie a été bloquée en raison de la "grève armée" décrétée par le Clan del Golfo – un puissant cartel de la drogue local –, en représailles à l’extradition de son chef. Durant plusieurs jours, les habitants n’ont pas eu le droit de se déplacer ou de travailler, des véhicules ont été incendiés et des assassinats ont été commis. La "grève" est terminée, mais pour les habitants, cela ne signifie pas l’arrêt des violences de ce groupe.
Lire l'article en entier