Charles Wright : « Ibrahim AKHLAI s’était offert le luxe d’avoir un matelas avec de l’air conditionné, un écran plat dans le bureau du médecin chef de la prison »

il y a 11 mois 164
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

A l’image d’un prisonnier VIP, Ibrahim AKHLAI faisait l’objet d’un traitement spécial à la maison centrale de Conakry où il était détenu à en croire le Ministre de la Justice. Avant son évasion spectaculaire, celui-ci élisait domicile dans le bureau du médecin chef de la prison, présumé complice de son évasion selon Alphonse Charles Wright.

Le garde des Sceaux Alphonse Charles Wright confie que le prisonnier Ibrahim AKHLAI menait une vie plus luxueuse bien qu’étant poursuivi pour des faits grave.

«Le médecin chef, sous réserve du secret de l’instruction et d’enquête, les éléments factuels ont établi de tout doute raisonnable que ce M. (Ibrahim AKHLAI Ndr), à l’interne n’était même pas dans la cellule. C’est ce qui est écœurant, ahurissant parce qu’il y a un principe qui caractérise ces prisons (…).Très malheureusement ce M. s’était offert le luxe d’avoir un matelas avec de l’air conditionné, un écran plat bien ficelé dans le bureau du médecin chef de la prison. Plus grave, le chef de service a eu l’auto quittance pour organiser la sortie frauduleuse de cette personne en complicité flagrante avec le régisseur et plusieurs infirmiers »,a-t-il révélé à sa sortie de la maison centrale.

Dès ce mercredi, tout le personnel de santé, du médecin aux infirmiers jusqu’aux plantons seront remplacés. C’est du moins, l’annonce faite par le ministre Charles Wright.

« Le médecin est déjà arrêté, l’infirmier d’État qui l’accompagnait au moment des faits est aussi mis aux arrêts (…) Tout le personnel aussi dès après l’arrivée du nouveau personnel demain, ils quitteront tous la maison centrale »,a annoncé le ministre de la justice et des droits de l’homme.

Alhassane Fofana

Lire l'article en entier