Cellou Dalein Diallo : « il ne faut jamais juger quelqu’un en fonction de son ethnie, sa race »

il y a 1 mois 203
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Le président de l’union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) Cellou Dalein Diallo, poursuit sa tournée de remobilisation de ses militants, en Amérique du Nord.

Dans la matinée de ce dimanche 26 juin 2022, le numéro 1 de l’UFDG, à travers un meeting, n’a pas manqué de prôner le rassemblement des guinéens, tout en les invitant à ne pas juger en fonction de l’ethnie ou de la race.

« La devise de l’UFDG c’est unir et servir la Guinée parce que l’unité nationale a été malmenée en Guinée. La division a été utilisée par quelqu’un comme instrument de conservation du pouvoir, nous avons besoin de nous rassembler, promouvoir la tolérance, la confiance, la fraternité, personne d’entre nous n’a choisi d’être guinéen, c’est la volonté de Dieu. Nous sommes à 80% croyants en Guinée, nous devons accepter cette volonté. La frontière de notre pays a été tracée à l’absence de nos ancêtres. Dans ce périmètre de 246 mille et quelques km2 on a beaucoup d’eaux de bauxite, d’ors, de diamants, de terre riche. En 1957, nous étions les premiers exportateurs de bananes(..)la providence a voulu que ce pays soit riche. Nous avons le devoir, l’obligation d’accepter d’être guinéen d’abord. Après, on pourra être peul, malinkés, soussous etc. … l’UFDG a la mission de rassembler autour des valeurs essentielles. Il ne faut jamais juger quelqu’un en fonction de son ethnie, sa race. Chacun doit être jugé en fonction de son comportement de ses actes. Rien n’est plus injuste que de juger un homme par son ethnie, son nom, sa religion. Demain, chacun sera jugé non pas par rapport à son ethnie, c’est par rapport à ses actes, son comportement. L’égalité des chances doivent être assurée », a-t-il lancé devant un parterre de militants.

Saidou Barry

Lire l'article en entier