Célébration en différé du 1er mai:  sept centrales syndicales présentent leur cahier de charges à l’Etat  

il y a 1 mois 161
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

A l’occasion de la célébration en différé de la fête du 1er mai ou fête internationale des travailleurs, ce samedi 28 mai à Conakry, sept centrales syndicales réunies sous le label de l’unité d’actions syndicales, ont présenté leur cahier de charges 2022 au gouvernement. Cette plateforme revendicative qui a été lue par Idrissa Diawara, le Secrétaire général de SIVOC, s’articule autour de 16 points. L’unité d’actions syndicales demande :

1-La création du tribunal administratif afin d’offrir des voies de recours aux travailleurs de la fonction publique ;

2-La création de la Commission nationale de gestion de carrière de formation et de perfectionnement de la fonction publique.

3- La création de la Commission nationale des contrats de la fonction publique

4- La création du Conseil supérieur de la fonction publique

5- La création du Conseil national de la fonction publique.

6- L’application de la loi l0027

7- L’arrêt des licenciements abusifs dans les entreprises et sociétés en violation flagrante des textes régissant les relations de travail ;

8-Le déplafonnement de la pension de retraite à la caisse nationale de sécurité sociale et le paiement de celle-ci mensuellement ;

9-L’arrêt immédiat des tracasseries policières et autres corps de sécurité sur les axes routiers. Des pratiques qui refont surface ;

10-La revalorisation des pensions de la fonction publique pour assurer la survie des retraités ;

11- La relance des activités de la SOTELGUI ;

12-L’adoption d’une politique d’emploi et d’insertion des jeunes pour lutter contre l’exode rural et la migration irrégulière ;

13- La révision du code du travail qui ne s’adapte plus à certaines réalités du moment ;

14- L’organisation des élections sociales afin de déterminer la représentativité des centrales syndicales ;

15- La revue à la hausse du pouvoir d’achat des travailleurs au regard de la cherté de vie ;

16- D’ouvrir sans délai les négociations avec l’intersyndicale de l’éducation autour des différents points de revendication dont la non prise en compte à fait l’objet de la dernière grève dans le secteur de l’éducation.

Lire l'article en entier