Célébration de l’Aïd-El-kébir : « le changement est irréversible aux impôts » (Aboubacar Makissa)

il y a 2 semaines 34
CONTACTEZ info@lekaloum.com

Le mardi 20 juillet 2021, les guinéens, à l’instar de leurs coreligionnaires du monde, ont fêté l’Aïd-El-kébir ou la fête du mouton.

A cette heureuse occasion, le Directeur Général des Impôts, accomplissant ses devoirs religieux dans son Fria natal, a formulé ses vœux les meilleurs à l’endroit du Chef de l’État, du Premier Ministre, des membres du gouvernement ainsi que du personnel de l’Administration fiscale guinéenne.

Par la même occasion, Aboubacar Makissa Camara a salué les efforts fournis par ses cadres, pour matérialiser le changement prôné par le Chef de l’exécutif, ce depuis la tenue des états généraux des Impôts en 2016.

Il a rappelé que ces états généraux ont su dresser le vrai diagnostic du système fiscal Guinéen. Ils ont aussi permis la mise en œuvre des différentes réformes qui ont abouti à l’élargissement de l’assiette fiscale.

«Les recommandations issues des états généraux des Impôts de Fria, ont balisé le chemin à l’ensemble des réformes audacieuses que nous avons réussi à mettre en œuvre. Je peux citer, entre autres le passage des payements en liquide en virements bancaires, la digitalisation des moyens de paiement (eTax), le basculement du NIF simple au NIF permanent, l’édition de la déclaration mensuelle unique numérisée, la réécriture du code général des Impôts. Ces résultats visibles de nos jours au sein de notre administration, ont permis d’augmenter largement les recettes fiscales», a expliqué Aboubacar Makissa Camara.

De même, le Directeur Général des Impôts a évoqué le contrat de performance que son service s’est engagé à honorer vis-à-vis du patron de Sèkhoutouréyah.

A propos, Makissa a invité ses collaborateurs à plus de sacrifice afin de satisfaire aux exigences de doublement des recettes, quintessence de ce contrat de performance.

«Je reste convaincu que chacun y mettra du sien pour aboutir aux résultats escomptés. Je précise que le changement est irréversible aux impôts. On ne fera plus marche arrière», a-t-il martelé.

A date, on peut dire que Makissa est sur le chemin de réussir le pari de l’élargissement de l’assiette fiscale avec l’effet induit de l’augmentation des recettes, grâce aux réformes qu’il a pu mettre en œuvre. Au nombre desquelles, on peut citer, le e-taxe et tout récemment le SAFIG.

Des réformes qui ont eu le mérite d’achever la dématérialisation des procédures dans l’administration fiscale guinéenne.

Alhassane Sidibé

Lire l'article en entier