Cameroun : Samuel Eto’o Accusé d’Infiltration des Lions Indomptables !

il y a 1 mois 51
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Maintenu à distance du vestiaire pour les deux matches du Cameroun contre le Cap-Vert (4-1) et l’Angola (1-1), dans le cadre des 3e et 4e journées des qualifications pour la Coupe du monde 2026, Samuel Eto’o aurait infiltré les Lions Indomptables.

Selon le site Camfoot, le président de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) aurait placé des taupes au sein de l’équipe nationale, compromettant ainsi le système mis en place par le sélectionneur Marc Brys pour empêcher toute interférence. Le média cite l’exemple de Jules Armand Kooh, le meilleur buteur du championnat d’Elite One (première division camerounaise), pour illustrer cette situation.

 Samuel Eto’o Accusé d'Infiltration des Lions Indomptables !

La veille du match contre le Cap-Vert, Kooh aurait été informé par Brys et quelques membres du staff qu’il figurerait sur la feuille de match et pourrait même jouer 10 à 15 minutes selon le déroulement du match. Cependant, en début de soirée, la Fécafoot a envoyé une correspondance au sélectionneur, affirmant que Kooh et un autre joueur, John Bosco Nchindo, avaient une double identité. Malgré la présentation de justificatifs par Kooh et ses proches, la Fécafoot a maintenu sa position, empêchant ainsi Kooh de connaître sa première sélection avec les Lions Indomptables.

Des espions dans l’équipe

La question se pose alors : comment la Fécafoot a-t-elle été informée de l’utilisation prévue de Kooh, alors qu’aucun membre de son staff n’était présent dans la tanière ni aux entraînements ? Camfoot avance que certains joueurs jouent le rôle d’espions pour Eto’o, lui permettant ainsi de garder un œil sur l’équipe nationale malgré sa déclaration de mise en retrait avant ces deux matches éliminatoires.

Ces révélations ajoutent une nouvelle couche de complexité aux tensions au sein de l’équipe, d’autant plus que certains joueurs ont récemment boycotté un cocktail organisé en leur honneur par Eto’o, après avoir reçu un ultimatum pour se ranger de son côté face au ministère. Selon Camfoot, Brys a identifié certains espions et les a mis sous surveillance.

Lundi, Kooh et son avocat, qui est aussi son frère, se sont rendus à la Fécafoot pour présenter les documents démontrant sa conformité. Finalement, la Fécafoot a reconnu la validité de ses documents ce mercredi et l’a réhabilité dans ses droits. Malheureusement, cette reconnaissance est arrivée trop tard pour Kooh, qui a manqué l’opportunité de jouer avec les Lions Indomptables.

L’article Cameroun : Samuel Eto’o Accusé d’Infiltration des Lions Indomptables ! est apparu en premier sur Afrique Sports.

Lire l'article en entier