Bogola Haba sur la réunion des caciques du RPG : « ils devraient se préparer à répondre à la justice… »

il y a 1 mois 31
CONTACTEZ info@lekaloum.com
Keamou Bogola HABA, président d’honneur de l’UGDD

A la faveur d’une réunion jeudi dernier au siège de leur parti à Gbéssia, les ténors du RPG arc-en-ciel ont réaffirmé leur engagement à œuvrer pour la libération sans condition de leur champion Alpha Condé (l’ancien président est dans les mains du CNRD depuis le 05 septembre dernier). Ces caciques de l’ancien parti au pouvoir n’ont pas dévoilé la stratégie qu’ils comptent adopter pour obtenir gain de cause au près de la junte militaire qui dirige actuellement la Guinée, l’annonce d’une lutte pour Alpha Condé inquiète déjà certains acteurs politiques guinéens.

Dans un entretien ce samedi, 16 octobre 2021, Kéamou Bogola Haba, président d’honneur de l’Union Guinéenne pour la Démocratie et le Développement (UGDD) et porte-parole de l’Alliance Nationale pour l’Alternance et la Démocratie (ANAD), a demandé aux cadres du RPG arc-en-ciel de faire profil bas au risque de remettre en cause le calme précaire qui prévaut actuellement dans le pays.

« Ces réunions constituent un sujet préoccupant, parce que la question de la lutte contre les crimes économiques et de sang est à l’ordre du jour. Nous nous pensions qu’il était important que ces dignitaires du RPG fassent profil bas par rapport à la situation qui prévaut. Ils ont commencé à se réunir et à lancer des menaces telles que : ils veulent la libération sans condition d’Alpha Condé. Cela va forcément pousser les victimes et l’ensemble des populations qui en ont marre de cette question de 3ème mandat à se lever aussi. Ceci dit, le calme précaire que nous avons aujourd’hui risque de prendre un coup. Il était donc important pour les uns et les autres de faire profil bas pour permettre au CNRD de déployer rapidement son agenda. Ceux qui ont des comptes à rendre, qu’ils rendent les comptes. Et, que la justice qui est la boussole nous permette de décanter la situation par rapport aux audits en cours, aux réformes de l’administration publique et à tout ce que nous savons comme crime économique et de sang… Donc, pour nous, c’est extrêmement important, que ce soit nous ou les anciens du RPG, de faire profil bas par rapport à cette question de réclamation de libération sans condition d’Alpha Condé. Je pense que c’est une menace que nous n’avons besoin. Ils devraient rester chez eux jusqu’à ce que le CNRD clarifie la situation de tout un chacun au lieu de se réunir et proférer des menaces par rapport à cette libération », a indiqué Kéamou Bogola Haba.

Pour le président d’honneur de l’UGDD, ces cadres du RPG arc-en-ciel feraient mieux de se préparer à répondre à la justice que de peaufiner des manœuvres pour la libération de l’ancien chef de l’Etat guinéen.

« Aujourd’hui, il y a la liberté d’expression. Mais, si déjà ils se réunissent pour réclamer une libération sans condition d’Alpha Condé, le CNRD devrait plutôt leur dire de rester à leur disposition, parce que leurs passeports ont été saisis. Et, si vous avez des passeports saisis, ça veut dire que vous êtes à résidence surveillée, cela veut dire que vous devrez plutôt aller répondre à la justice. Donc, nous nous demandons que la justice puisse rapidement commencer son travail sur ces personnes, parce que la Cour suprême est rétablie, les tribunaux sont là, les audits sont en cours. Ils devraient plutôt se préparer à répondre à la justice que s’organiser pour aller à des élections », estime le porte-parole de l’ANAD.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments Box

Commentaires

Lire l'article en entier