Bah Oury : « il est absurde qu’à tout bout de champ, que des responsables politiques menacent de recourir à des manifestations de rue »

il y a 1 semaine 160
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Le FNDC dirigé par Oumar Sylla alias Foniké Manguê a, dans une déclaration publiée hier vendredi, annoncé sa volonté de reprendre dans les jours à venir, les manifestations de rue contre, dit-il, la volonté du CNRD de s’éterniser au pouvoir.

S’adressant à cette structure à laquelle il a appartenu et, également au CNRD, le président de l’UDRG, Bah Oury a demandé à ce que chaque partie fasse preuve de retenue tout en mettant en avant, l’intérêt de la nation car les blessures des dernières manifestations sont encore béantes.

« Il faut que les gens fassent preuve de retenue et de sagesse. Les manifestations et les répressions massives qui les ont accompagnées ont endeuillé des centaines, voire des milliers de familles guinéennes. Rares sont les manifestations, dans les années antérieures, qui ont été organisées sans qu’il n’y ait au bout du compte, des personnes tuées, des personnes handicapées à vie et des personnes incarcérées. Nous traversons une période trouble de notre histoire, une autre raison pour laquelle tous les acteurs majeurs et responsables doivent faire preuve de retenue et mettre devant l’intérêt du pays. Nous n’avons pas fini de panser les blessures. Des personnalités d’hier sont devant la justice pour des crimes de sang, d’autres sont pour le moment dans le processus dans lequel tout le monde sera impliqué, c’est-à-dire les deux bords. Dans le contexte actuel personnellement et au nom de l’UDRG, nous demandons aux gens de faire preuve de sang-froid, de retenue et de sérénité en mettant l’intérêt du pays en avant », a-t-il dit d’entrée.

Poursuivant, l’ancien ministre a soutenu« qu’il est absurde qu’à tout bout de champ, des responsables politiques menacent de recourir à des manifestations de rue pour se faire entendre. Nous avons d’autres mécanismes de médiation pour se faire entendre sans recourir à l’utilisation excessive des manifestations au risque de banaliser ces manifestations aux yeux de l’opinion et que celles-ci apparaissent comme une menace de prise en otage de la société. De part et d’autres, il est temps que les gens fassent preuve de maturité et de responsabilité »,a-t-il lancé.

MohamedNana Bangoura

Articles similaires

Lire l'article en entier