Au Nigeria, des victimes de la répression du 20 octobre 2020 disent recevoir des menaces

il y a 1 mois 85
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Au Nigeria, les conclusions de la commission d'enquête sur les violences policières du 20 octobre 2020 sont rejetées par l'Etat de Lagos. Les autorités dénoncent « des incohérences et des contradictions dans le rapport". Un an après les faits les victimes qui avaient rejoint le mouvement End SARS sont toujours traumatisées et disent subir des menaces. Notre correspondant les a rencontrées.
Lire l'article en entier