Au Liban, un système complexe de partage du pouvoir entre les principales confessions

il y a 5 jours 45
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Le Liban, qui renouvelle ses députés le 15 mai dans un contexte d'effondrement économique, est un pays aux équilibres communautaires fragiles, régi par un système complexe de partage du pouvoir entre les principales confessions. Conformément au pacte national datant de l'indépendance de la France en 1943, le président doit être un chrétien maronite, le Premier ministre un musulman sunnite et le président du Parlement un musulman chiite.
Lire l'article en entier