Au Cameroun, le football sert de "diversion" au conflit meurtrier dans l'ouest anglophone

il y a 1 semaine 49
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

L'assassinat d'un sénateur influent, mardi, au Cameroun, pays hôte de la CAN-2022, met en lumière le conflit qui s'enlise en zone anglophone et que le gouvernement tente de dissimuler. Le président Paul Biya présente le tournoi comme un symbole d'unité mais ses politiques gouvernementales exacerbent les divisions. 
Lire l'article en entier