Attention aux sociétés crées à la veille de la transition ou en cours de création ! Les marchés de la transition devraient être audités ! (Opinion)

il y a 1 mois 3181
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Le 5 Septembre 2021 a été célébré par beaucoup de guinéens comme un jour de rupture avec le passé, donnant ainsi naissance à une Guinée nouvelle débarrassée des pratiques du clientélisme, du favoritisme et de l’inégalité des chances entre les entreprises et autres prestataires face à l’accès aux marchés publics.

Aujourd’hui, la prolifération de nouvelles sociétés avec des promoteurs qui n’ont aucune expérience dans les domaines sollicités, porte à croire que les pratiques du passé continuent des plus belles !!

C’est comme si la CRIEF ne les dissuadent pas. Pour les dissuader il faut une vraie justice équitable avec des décisions fortes et inattaquables.

La transition est une opportunité de corriger nos insuffisances et tous les guinéens doivent contribuer à sa réussite. C’est pourquoi dans cet exercice, il semble opportun d’applaudir les acquis et de dénoncer des circuits de distribution qui alimentent des situations désastreuses qui ont conduit la Guinée là où elle est actuellement.

C’est regrettable que des gens créent des sociétés en fonction des postes qu’occupent des proches, avec la certitude d’obtenir des marchés de l’état dans le département concerné en complicité avec des cadres véreux. Pour ces individus, ce n’est plus ce que tu connais ou sais faire qui compte, mais qui tu connais.

Les entrepreneurs connus pour leurs sérieux et compétences sont devenus des distants spectateurs des projets dont ils ont les moyens d’exécuter correctement pour le bénéfice de tous.

Les projets sont morcelés en petits lots afin de rendre leurs coûts inéligibles pour des appels d’offres, donnant ainsi les cartes blanches aux spécialistes des magouilles, de procéder aux octrois des marchés de gré à gré.

Hier on dénonçait les vieux démons sans succès parce que la gourmandise et l’arrogance des hommes forts d’alors ne pouvaient être freinées. On aurait pensé que certains avaient appris leurs leçons suite au changement surprenant qui a perturbé le sommeil des anciens dignitaires, mais non, les affairistes du moment, pensent que c’est leur tour, alors il faut profiter au maximum, d’une situation particulière connue pour sa courte durée.

C’est incompréhensible de constater que plusieurs de ces cadres de l’administration, sont de ceux qui dénonçaient vigoureusement les pratiques dont ils se plaisent d’opérer actuellement sans examen de conscience.

La Guinée va continuer et chacun va rendre compte de sa gestion. La transition est un court passage qui mérite d’être géré avec la discipline et la sagesse tirées du passé récent ; elle ne doit en aucun cas être utilisée comme une opportunité d’enrichissement illicite sur le dos d’un pays qui manque de tout.

Qu’ils comprennent que la CRIEF qui est l’un des instruments de cette transition va continuer à être améliorée pour des nouveaux clients. Ils sont libres d’inscrire leurs noms sur la liste noire, puisque c’est gratuit

Nous avons tous l’obligation :

  1. d’attirer l’attention du CNRD et de son chef le colonel Mamadi Doumbouya sur ce phénomène pour que les membres du gouvernement et autres hauts cadres n’octroient pas les marchés aux proches ou à des sociétés satellites créées spécialement pour saisir le moment, au détriment des procédures de passation des marchés
  2. Il est également important de noter qu’aucune amnistie ne devrait être accordée à ces personnes coupables de telles pratiques

La CRIEF doit être protégée et renforcée pour accomplir correctement et efficacement sa mission !!!

Abdoulaye Amie Soumah

Ecrivain

Lire l'article en entier