Assainissement dans le Grand Conakry : Le constat du 1er samedi

il y a 2 jours 51
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Le gouvernement guinéen a dédié le premier samedi de chaque mois comme journée de l’assainissement de la ville de Conakry. Au cours de cette opération, tous les engins roulants sont interdits de circuler de 8 heures à 12 heures. Le résultat attendu de cette initiative est de rendre Conakry propre.
Pour ce premier Samedi, plusieurs citoyens n’ont pas respecté le mot d’ordre. Du moins c’est un constat de notre reporter Amadou Diallo.

La première Journée de la participation citoyenne aux travaux d’assainissement de la ville de Conakry a connu quelques insuffisances. Cependant, les forces de l’ordre ont respecté la consigne des autorités qui est celle d’interrompre la circulation de 6h à midi par endroit comme à Cobayah en face de l’Eco 15 ou encore à Lambagni. Mais de la Cimenterie à Sonfonia en passant par enco5 jusqu’à hamdallaye, il y a eu peu d’actions sur la route. Pour des citoyens rencontrés, leur préoccupation est ailleurs.
Après le lancement de cette opération plusieurs artères sont envahis par des ordures. Et les citoyens circulent librement sans être inquiétés par endroit. C’est le cas à Dapompa.

Interpellé par les forces de l’ordre, ces citoyens argumentent
Pourtant le communiqué du gouvernement est clair : Sont conviés à prendre part à ces travaux tous les citoyens et les membres du gouvernement dans leurs communes et quartiers. Pour ce président de la jeunesse Mohamed Bruno Bangoura, les populations doivent s’investir pour rendre Conakry propre.
En tout cas pour cette première journée, le mot d’ordre Conakry ville propre a été peu suivi par la population.

Amadou Diallo

Lire l'article en entier