Alphonse Charles Wright inquiet? : « Je pardonne à ce marabout du côté de Kankan qui pense m’atteindre par ses fétiches car ma vie n’appartient qu’à Dieu »

il y a 1 mois 123
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Qui en veut réellement au procureur général près la Cour d’Appel de Conakry? Dans un post, Alphonse Charles Wright a dit que sa vie dépend du créateur Allah. Rappelant qu’il reste un mortel qui sait bien que la vie sur terre n’est pas éternelle.

« Quiconque ne réfléchira pas à l’épreuve de la mort considéra toujours ce monde comme l’espace de vie éternelle. Or, cette épreuve n’épargnera personne d’où la nécessité pour chacun de refuser le chemin de nos pulsions, rêves et ambitions.
La protection qui ne tombera jamais est celle divine. Les fétiches existent mais n’atteignent le croyant que par la seule volonté de Dieu.
Je pardonne à ce marabout du côté de Kankan qui pense m’atteindre par ses fétiches car ma vie n’appartient qu’à Dieu. Que Dieu nous protège contre le mauvais œil »,
a écrit le patron du parquet général.

Célèbre au sein de l’opinion pour ses décisions courageuses, Alphonse Charles Wright jure de rapprocher les citoyens de la Justice.

Libreopinionguinee avec Mediaguinee

 

The post Alphonse Charles Wright inquiet? : « Je pardonne à ce marabout du côté de Kankan qui pense m’atteindre par ses fétiches car ma vie n’appartient qu’à Dieu » first appeared on Libre Opinion Guinée.
Lire l'article en entier