Alpha permis de se soigner à l’Etranger : « s’il y a des poursuites contre lui, ce n’est pas au CNRD de le faire… » (Idrissa Cherif)

il y a 4 mois 252
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Le président du parti UCG, Idrissa Chérif trouve salutaire la décision du CNRD d’autoriser l’ancien président guinéen, Alpha Condé afin de se soigner à l’étranger.

Cet homme politique rappelle que celle-ci était une des exigences de la CEDEAO avant de préciser que c’est à la justice d’imposer des restrictions au président déchu et non au CNRD.

« Quand on est malade, on rentre dans le cadre purement d’une situation humanitaire et sociale. Le laisser aller se soigner ce n’est pas nouveau, il y a eu le cas du général Mokoko du Congo, on lui a permis d’aller se soigner et il revenu, il y a le cas de l’ancien Premier ministre du Niger, donc ce n’est pas nouveau dans la vie des chefs d’États, des hauts cadres. Donc dire à Alpha qu’il peut aller se faire soigner à l’étranger, je pense que c’est tout à fait normal et s’il y a des poursuites contre lui, ce n’est pas au CNRD de le faire, il y a les juridictions compétentes de la république qui sont mieux outillées et qui pourront véritablement dire voilà les restrictions qu’il faut mais ce n’est pas au CNRD de dire qu’il ne va pas mais à la justice. Maintenant qu’il est autorisé par le CNRD, je pense que c’est à tout à fait normal qu’il puisse aller à l’étranger faire ses soins, ça été vraiment une décision très salutaire, très appréciable pour tout le monde et ça vient décrisper un peu la situation puisque ça fait partie de certaines revendications de la CEDEAO et de la communauté internationale », a réagi Idrissa Chérif président du parti UCG dans un entretien avec mosaiqueguinee.com.

Al Hassan Djigué

Lire l'article en entier