Aladji Cellou révèle : « le 5 septembre 2021, j’ai demandé à certaines unités de baisser les armes »

il y a 1 mois 303
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Remplacé à la tête de la DIRPA (Direction de l’information et des relations publiques des armées), Aladji Cellou Camara a passé le témoin à son successeur ce mercredi, 1er décembre 2021. A l’occasion de la cérémonie de passation de service, organisée dans l’enceinte du camp Almamy Samory Touré, l’ancien responsable de la DIRPA a fait une révélation surprenante. Il a dit avoir demandé à certaines unités de l’armée d’arrêter la résistance engagée contre le coup d’Etat du 5 septembre 2021, qui a renversé le président Alpha Condé.

« Quand j’arrivais à la DIRPA, en 2018, la direction était identifiée à la personne qui la dirigeait. Aujourd’hui, on a réussi plus ou moins à inverser les rôles, on peut ne pas me connaître, mais tout le monde connaît désormais la DIRPA. Je suis peut-être allé au-delà même du rôle que je devais jouer. Je me souviens, le 5 septembre 2021, avoir appelé les chefs de certaines unités combattantes, je ne vais pas les citer, pour leur demander d’arrêter de combattre. Le chef de l’une de ces unités m’a dit : je suis là, j’attends les blindés.

J’ai dit : mon colonel, n’attendez plus rien, baissez les armes. C’est pour vous dire jusqu’où je suis allé avec l’armée guinéenne. On m’a toujours reproché d’avoir défendu trop l’armée guinéenne, je ne regrette absolument rien, j’ai fait mon boulot. J’ai dû défendre parfois l’indéfendable peut-être, mais pour moi, l’image de l’armée, il fallait la soigner, il fallait la défendre », a déclaré le journaliste, qui en a profité de cette occasion pour remercier l’ancien ministre de la défense nationale de lui avoir permis de vivre cette expérience.

« Je vais juste dire merci à Dr Mohamed Diané. Je sais qu’en ce moment, ce n’est pas un nom qui se prononce ; mais, merci à lui, merci d’avoir fait confiance en ma modeste personne pendant toutes ces années, parce que c’est grâce à lui que je connais aujourd’hui le directeur ici présent, que je connais le chef de cabinet. S’il ne m’avait pas nommé ici, je n’aurais pas connu tous ces vaillants soldats que j’ai pu côtoyer pendant ces quatre années. C’est la plus grande expérience de ma carrière professionnelle. Grand merci à tous ceux qui m’ont accueilli ici », a-t-il dit.

L’ancien patron de la DIRPA a demandé aussi à son successeur de poursuivre l’œuvre entamée par son équipe pour soigner l’image de l’armée guinéenne. « Je demande à celui qui prend les rênes de la DIRPA, le capitaine Alia, de continuer à soigner l’image de l’armée, parce que c’est ce qui compte. J’espère que vous ne serez pas confronté aux problèmes auxquels j’étais confronté, j’espère qu’il n’y aura plus de manifestations de rue et que vous allez vous contenter du travail pour lequel vous êtes nommé », a dit Aladji Cellou Camara.

Amadou Lama Diallo pour Guineematin.com

Tel. 669681561

Facebook Comments Box

Commentaires

Lire l'article en entier