Affaire Djoma Groupe: “il y a lieu de craindre parce que le droit à la défense est affecté” (Me Joachim)

il y a 3 mois 319
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Comme annoncé par le procureur général près la Cour d’Appel de Conakry, des poursuites pourraient être bientôt enclenchées contre Djoma Groupe et ses filiales, pour des faits de détournement de fonds.

Alors qu’il s’agit pour le moment d’un simple soupçon et qu’aucun chef d’inculpation n’est retenu contre le propriétaire de cette société, Maître Joachim Gbilimou un des avocats dudit Groupe jette déjà le doute sur la transparence dans le traitement du dossier, compte tenu de la sortie médiatique du procureur général à ce propos.

Il pense d’ailleurs que la divulgation des informations confidentielles par Charles Wright va probablement orienter les magistrats en charge du dossier, qui pourraient procéder à des conclusions hâtives.

“ Il y a lieu de craindre parce que le droit à la défense à ce niveau-là est affecté, dans la mesure où on fait croire déjà à l’opinion nationale que Djoma est mêlé dans des affaires floues, dans un cas de détournement, de faux et usage de faux, ce qui ternit l’image de Djoma. Et même par rapport aux procédures à engager, je crains que les juges par cette sortie médiatique ne fassent pas un jugement expéditif ”, a-t-il laissé entendre dans l’émission « On refait le monde » vendredi 21 janvier 2022.

Hadja Kadé Barry

Lire l'article en entier